Les métaux, recyclables à l’infini

Publié le jeudi 31 mai 2018|Auteur: Salmson
métal recyclable

Notre volet sur l’économie circulaire s’intéresse aux déchets issus des métaux ferreux et non ferreux. Ces matières premières secondaires sont à haute valeur ajoutée et leur recyclage constitue une véritable industrie.

Le recyclage des métaux au fil du temps.

Dès l’âge de bronze, il est attesté que les métaux sont recyclés en Europe. Sans doute parce ce que ces matières incontournables étaient plus facile à recycler qu’à extraire.

Ce constat reste valable aujourd’hui. Seule différence de taille : ce recyclage est devenu plus complexe et s’apparente à une vraie industrie.

La grande quantité de métaux utilisés dans nos sociétés, l’énergie nécessaire à leur extraction et pour certains le fait qu’ils soient disponibles en quantité limitée sur la planète, ont influencé la naissance du recyclage industriel.
Il s’agit également d’un enjeu stratégique et économique sur la scène internationale : l’indépendance dans le domaine des matières premières est cruciale.

Métaux, quelles catégories ?

Les métaux se divisent en deux grandes catégories.
Les métaux ferreux (composés à plus de 90% de fer). Ils sont communément appelés ferrailles.
Les métaux non-ferreux. Ce sont des matériaux «purs» faiblement alliés (- 10 %) tels que le cuivre, le plomb, l’aluminium, les métaux précieux…

Matières parfaites pour le recyclage.

Les métaux ont cette particularité de pouvoir se recycler à l’infini. Leur taux de recyclage est de 100%. Ce qui constitue un immense avantage.
Un produit utilisant un seul type de métal comme matière principale avec peu d’autres composants sera facilement recyclable.

Recyclage des métaux des pompes

Les pompes et les systèmes de pompage sont essentiellement composés de métaux et sont donc recyclables en moyenne à 97,5 %.
Les grandes quantités de métaux ferreux recyclées dans l’usine Salmson de Laval sont revendues, tout comme les métaux « nobles » (aluminium, laiton, cuivre…).

métal en cours de recyclage

Chaque composant d’une pompe qui n’est plus en état de marche peut directement entrer dans le « cycle des matériaux ».
Aujourd’hui, une pompe Salmson est composée en grande partie de matériaux réutilisés.

    A l’usine Salmson de Laval :

  • 580 tonnes par an en moyenne de ferraille recyclées
  • 94 tonnes par an de métaux non ferreux recyclées

 

Utilisés, de façon complexe, les métaux, peuvent s’avérer difficiles à recycler.
C’est le cas aujourd’hui de nombreux produits de grande consommation. Avec de faibles quantités de métaux, ou mélangés avec de nombreuses autres substances, le recyclage requiert des savoir-faire complexes.
Les DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques) illustrent cette nouvelle tendance.

Les matières premières secondaires en chiffres

1,8 millions de tonnes de métaux non ferreux, 12,9 millions de tonnes de ferrailles, voici les quantités de métal collectées dans les déchets par les entreprises de recyclage en France en 2013.
Ces données restent assez stables ces dernières années.

Le chiffre d’affaires généré par la revente des métaux recyclés avoisine les 2,3 milliards d’euros . Ce sont les ferrailles qui en représente la majeure partie (2,1 milliards d’euros).

Les progrès du recyclage sont quantifiables et profitables. En dix ans, la quantité de matériaux recyclables collectés a augmenté de plus de 25 %.
Sur une année, grâce au recyclage près de 12 200 tonnes d’acier et de 2 500 tonnes de ferrailles ont été économisées.

Toujours plus de recyclage

La tendance aujourd’hui est a l’augmentation du recyclage avec des textes de loi incitatifs. Ils permettent de mieux encadrer ces pratiques et de les valoriser.
La Directive cadre européenne 2008 sur les déchets est, à cet égard, un bon exemple. Elle fixe des objectifs de taux de recyclage pour les principales matières.
La France, a retranscrit dans le code de l’environnement cette priorité européenne.
Des aides publiques permettent maintenant de soutenir les acteurs du recyclage et de développer de nouvelles pratiques.

 

——-
Statistiques et données :
– Institut national de l’économie circulaire – lien sur le site

– FEDEREC – Fédération des Entreprises du Recyclage. Le marché du recyclage 2016. L’observatoire statistique.
– Minéralinfo –  Le portail français des ressources minérales non énergétiques.
– Statistiques sur le recyclage des déchets – lien sur les statistiques
– ADEME
– Directive sur l’éco-conception
– Les 3ème assises de l’économie circulaire – Paris 27-28 juin 2018