L’intelligence énergétique c’est maintenant

Publié le vendredi 10 août 2018|Auteur: Salmson
Intelligence énergétique

A l’heure du développement durable et du contrôle des émissions de CO2, l’émergence de l’intelligence artificielle et des objets connectés ouvre la porte à de nombreuses innovations dans le secteur de l’énergie.
Ces innovations sont accompagnées d’un nouveau concept: l’intelligence énergétique.

 

De nos jours l’énergie peut provenir de différentes sources, sous différentes formes. L’intelligence énergétique permet une gestion pointue de cette énergie en optimisant son utilisation grâce aux nouvelles technologies (avec par exemple les compteurs connectés). Ces nouvelles possibilités sont mises au service de nouveaux comportements sociaux qui concernent à la fois les modes de vie et les modes de consommation énergétiques.

Des besoins variés

Le contexte actuel pousse les acteurs économiques à investir dans des démarches ambitieuses de développement durable avec comme objectif une réduction drastique de leurs émissions de CO2.
Les industriels ainsi que les collectivités locales sont évidemment concernés mais les consommateurs individuels sont aussi de plus en plus demandeurs.
Pouvoir gérer finement sa consommation énergétique, voire même produire de manière autonome son énergie dans un objectif d’auto-consommation sont autant de nouveaux besoins découlant des nouveaux modes de vie.

L’intelligence énergétique, une solution concrète

L’intelligence énergétique apporte des solutions concrètes à tous ces besoins.
Les réseaux intelligents, les compteurs communicants associés à tous les outils connectés, le traitement des données de production et de consommation sont autant de moyens de piloter finement sa consommation et de pouvoir l’adapter exactement à ses besoins.

Le secteur industriel en précurseur

Dans l’industrie le pilotage intelligent des équipements d’un site pour en maîtriser les consommations n’est pas un concept nouveau. Mais sa mise en oeuvre reste complexe et demande des compétences spécifiques pour assurer la bonne coordination de tous les usages.
De plus, avec la forte augmentation des prix des énergies, la mise en oeuvre d’une démarche de maîtrise des consommations dépasse l’enjeu environnemental et l’efficience énergétique devient une variable déterminante de la rentabilité d’un site.
En optimisant la facture énergétique, l’intelligence énergétique devient donc un véritable levier de compétitivité.

Des progrès technologiques rapides

La technologie ne cesse d’évoluer et les progrès technologiques sont évidemment à anticiper dans un contexte d’intelligence énergétique.
Le développement des véhicules électriques ou le « Power-to-Gas » qui permet de transformer l’électricité issue d’énergies renouvelables pour la stocker vont par exemple avoir un impact sur les futurs modes de consommation énergétiques.

L’état au soutien

Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, était l’invité du 1er Forum de l’intelligence énergétique en février dernier.
Il y a détaillé les actions menés par le gouvernement pour soutenir les actions d’intelligence énergétique, indiquant vouloir faciliter l’accès aux données de production et de consommation énergétique en facilitant l’ouverture des données.
Il a aussi rappelé la volonté du gouvernement de soutenir l’innovation énergétique avec la mise en place de nombreux programmes de soutien financier comme le programme « Démonstrateurs de la transition énergétique et écologique » ou les appels d’offres de la Green Tech Verte.

Autant de mesures qui, rapidement mises en place, devraient aller dans le sens d’une consommation énergétique durable, contrôlable et maîtrisée, en pleine phase avec l’idée d’intelligence énergétique.

L’eau a soif de propreté

le jeudi 12 juillet 2018

Océans, fleuves et rivières sont pollués de part le monde. La situation continue à s’aggraver. Les pays asiatiques ont une responsabilité croissante alors que les […]

> Lire la suite